Archive for the ‘vélo’ Category

frein V-brake VS hydraulique (Magura)

dimanche 5 avril 2015

En novembre dernier (2014) , je me suis permis de passer à de nouveau type de freins (hydraulique) et de marque (Magura). La raison était double : à force de transporter les enfants sur le vélo ou en remorque, on s’aperçoit que la puissance de freinage est parfois « un peu juste », mais surtout que les freins s’usent vite, qu’il faut les re-régler et même changer souvent les patins. J’avais l’impression que c’était tous les 3 mois. L’impression était peut-être faussée par le fait que je le faisait également pour Nadine…

Les Magura permettent de changer les patins en 5 minutes (théoriquement, mais leur vidéo est très convaincante), et le réglage est à faire une fois pour toute (alors que pour le V-brake, faut re-régler à chaque patin!)

frein après 6 mois d'usureJusqu’à maintenant (Avril 2015), j’étais plutôt ravi. Le freinage devient un plaisir : on peut doser en finesse, y’a pas d’à-coup, y’a la puissance… Le réglage avait été pas trop difficile, et le remplacement se présentait aussi facilement que dans la vidéo. Bon, au bout de 3-4 mois, je sentais déjà le frein faiblir, mais comme les précédents, et j’ai re-réglé (alors que c’était sensé être « réglé une fois pour toute ») en me disant que j’avais fait une erreur de débutant. Je me suis aperçut que la géométrie de ma fourche arrière n’était pas bonne pour ces freins, et il me manquait quelque degré pour bien orienté les freins, et quelques millimètres

J’ai remplacé les patins du frein arrière (que j’utilise visiblement plus que l’avant). En 6 mois, ça me parait raisonnable maintenant (alors qu’avant, tout le monde m’avait convaincu qu’un an était l’espérance normale… mais ça doit être pour les 95% gens qui n’utilisent pas leur vélo, pas mon cas). Le remplacement est un bonheur…. Mais là, je crois qu’il y a eu une légère fuite du fluide hydraulique. La manette est « libre » au début de la course (elle flotte). Pour un truc garanti 5 ans sans fuite, ça me fait mal…

Sur la photo, on voit le comparatif « avant et après 6 mois », mais la photo est mal faite, le frein était bien plus usé qu’il n’y parait là.

Radler dürfen auf die strasse (§ 2, Abs. 4, Satz 3 StVO)

lundi 13 octobre 2014
Zeichen 241 : Getrennter Rad- und Gehweg

Zeichen 241 : Getrennter Rad- und Gehweg

Zeichen 237 : Radweg

Zeichen 237 : Radweg

Zeichnen 240 : Gemeinsamer Geh- und Radweg

Zeichnen 240 : Gemeinsamer Geh- und Radweg

Hier die ganz StrassenVerkehrsOrdnung § 2, Abs. 4 :
« Mit Fahrrädern muss einzeln hintereinander gefahren werden; nebeneinander darf nur gefahren werden, wenn dadurch der Verkehr nicht behindert wird. Eine Pflicht, Radwege in der jeweiligen Fahrtrichtung zu benutzen, besteht NUR, wenn dies durch Zeichen 237Zeichen 237 : Radweg, 240Zeichen 241 : Getrennter Rad- und Gehweg oder 241Zeichnen 240 : Gemeinsamer Geh- und Radweg angeordnet ist. Rechte Radwege ohne die Zeichen 237, 240 oder 241 dürfen benutzt werden. Linke Radwege ohne die Zeichen 237 Zeichen 237 : Radweg, 240 Zeichen 241 : Getrennter Rad- und Gehweg oder 241 Zeichnen 240 : Gemeinsamer Geh- und Radweg dürfen nur benutzt werden, wenn dies durch das allein stehende Zusatzzeichen „Radverkehr frei“ angezeigt ist. Wer mit dem Rad fährt, darf ferner rechte Seitenstreifen benutzen, wenn keine Radwege vorhanden sind und zu Fuß Gehende nicht behindert werden. Außerhalb geschlossener Ortschaften darf man mit Mofas Radwege benutzen. »

Ein andere vergessene Artikel in StVO : Straßenverkehrs-Ordnung §30, Abs. 1: « Hupen-verbot »

« Bei der Benutzung von Fahrzeugen sind unnötiger Lärm und vermeidbare Abgasbelästigungen verboten. Es ist insbesondere verboten, Fahrzeugmotoren unnötig laufen zu lassen und Fahrzeugtüren übermäßig laut zu schließen. Unnützes Hin- und Herfahren ist innerhalb geschlossener Ortschaften verboten, wenn Andere dadurch belästigt werden. »

Ballade à vélo, enfants en remorque

samedi 6 septembre 2014

coin picnic idyllique au bord du WurmOn a testé un concept qui ne fait pas l’unanimité : la ballade à vélo, les enfants dans la remorque. On peut en effet se demander quel est l’intérêt de ces ballades pour les enfants. Nous avions pensé faire de longues pauses repas et jeux, ce qui au final était presque vrai vu qu’on a passer plus de temps sur le vélo. (une pause d’une ou 2 heures pour manger, puis 1H dans un biergarten pour prendre le café)

On a également essayé pour la première fois les vélos et la remorque dans le S-bahn, et tout ça, avec un autre couple avec le même équipement (même modèle de remorque, d’ailleurs). J’avais vraiment essayé d’expliquer que c’était à la limite de la faisabilité, et il s’est avéré qu’il fallait un S-bahn quasi-vide (pendant la fête de la bière, loin des stations du centre, ça va), et qu’on pouvait demander de l’aide aux autres passagers qui étaient bien sympa d’accepter de descendre les vélos. Evidemment, monter par la même porte 4 vélo et 2 remorques, on ne l’a même pas tenté.

La ballade était très bucolique, boisée et fraiche, avec ce ruisseau (le Wurm) et cette fin de septembre d’été pluvieux.
J’ai d’ailleurs jamais vu autant de champignon de toutes sorte, surtout que Léona s’est mise à nous les rapporter tous (on lui a bien lavé les mains après). La deuxième famille de notre groupe ont les même âges d’enfants, et les enfants se connaissent de la crèche. La salade de pattes de Nadine a été très appréciées et complètement englouties)

"Parking" du picnic :) P1020065 P1020066

réparation vélo pliable: la transmission

mardi 15 juillet 2014

D’habitude, c’est mon vélo principal (ou quotidien) dont les pignons montrent des signes de faiblesse par usure que je dois réparer, en général après l’hiver pour cause de trop de sel et de neige.
Mais là, la panne était sèche : on avait prêté le vélo à la belle-mère, et hop, la chaine coince. J’ai cru d’abord à un bête déraillement, mais non, un maillon de la chaine s’était ouvert/cassé et ne passait plus dans le dérailleur (j’ai jamais vu ça avant)

J’ai donc acheté 2 chaines (j’en avais plus !), et je l’ai remplacé… et puis je me suis dit : ou là, les pignons devraient aussi être changés, sinon, la chaine va sauter.
Par chance, j’avais encore une bonne cassette (7 vitesses), et je l’ai donc également changé.
Note pour la prochaine fois: mettre l’outil spécial « dévissage de cassette » sur l’axe de la roue, l’empêcher de tomber avec le boulon de l’axe de la roue. Le maintenir dans l’étau et là, mettre un tournevis en travers de la roue et de la cassette pour fixer la cassette à la roue (sinon, la « roue libre » empêche le dévissage de la cassette), et dévisser en utilisant toute la roue (là, on a un bon levier!)

Pour la chaine, faut d’abord vérifier la longueur (53 paires de maillons pour le vélo pliable, et donc raccourcir de 4 paires de maillon (ou 8 « plots ») la chaine de « 114 plots »)
Ensuite, mettre le vélo à l’envers (posé sur la selle), et faut d’abord poser la chaine sur le plateau puis la faire passer dans le dérailleur. Ensuite, faut la faire « tomber » du plateau, histoire d’avoir du mou. Y’a un « plot spécial » vendu avec… je l’ai même pas essayé ! (donc je l’ai maintenant en réserve 😀 )

ça m’a pris près d’une heure (1H) quand même, mais bon, j’en ai profité pour nettoyer les petites roulettes du dérailleur, et re-régler les vitesses.

à vélo, on respire mieux !

jeudi 13 mars 2014

dans la voiture, on s'intoxique au monoxide de carboneLa pollution atteint des pics dans votre ville : prenez le vélo !

Ca parait contre-intuitif, mais c’est vrai.
Dans le bus, la voiture et le métro, les polluants s’accumule par effet de confinement (ils rentrent facilement, mais sorte plus difficilement). Pour le Métro, ce sont les freins qui produisent les particules fines… qui ne peuvent s’évacuer.

A vélo en revanche, on est bien ventilé et on respire plus loin des pots d’échappement, même si on traverse les embouteillage. Votre bouche (pour un adulte) est situé bien plus haut que la « bouche d’aération » de la voiture qui est comme directement « branchée » sur le pot de la voiture précédente.

Voici l’article originale d’où vient le graphique.

Je rappelle cet article de mon blog sur les données d’études sérieuses montrant que l‘activité sportive cycliste compensait près de 30 fois les cause de mortalité cyclistes (qui sont elles-même à 90% liés à la pollution, et pas aux accidents contrairement à l’idée bien répandue…).
En conclusion de ces deux études, on remarque que les conducteurs de voitures sont en voix de disparition par auto-intoxication (et manque de sport)! Je propose de préserver la santé des automobilistes en leur interdisant de conduire dès le seuil d’information à la pollution (et pas attendre le seuil d’alerte) tout le monde y gagnerais !