Vendredi Saint et autre jours d’interdiction de danser

15 avril 2017
En Allemagne, la « loi sur les jours fériés » impose des jours de « deuils » catholique, comme le Vendredi Saint (juste avant Pacques, Jésus meure).

Il y a 9 « jours d’interdiction de danse » en Bavière, (vendredi et lundi de pacques sont les plus important). En fait, c’est la musique qui est interdite. Les resto/bar sont ouvert, mais coupent la sono de minuit à minuit ces 2 jours, et les 7 autres jours, c’est de 2h à 24h. (et je m’étais fait avoir un jour où je voulais aller faire un karaoké : interdit!)

J’imagine que comme moi, vous trouvez ça choquant. Mais il faut croire que c’est totalement rentré dans les meurs ici.

Une association de « liberté de pensée » a cette année réussi à se faire autoriser un programme comportant une soirée dansante … après avoir gagné un jugement favorable au conseil constitutionnel fédéral. Donc hier, c’était le seul endroit où on pouvait aller danser. Moi qui ne vais jamais danser (sauf au Boraout!) , j’y suis allé en me disant que j’allais faire un bain de foule dans une énorme salle de concert…. Bah non! un petit théâtre rempli mais sans plus. Bref, même les non-croyants connaissent par cœur le calendrier des jours de tanz-verbot (danse-interdite) et n’y trouvent rien à redire !

Le jugement constitutionnel autorise au nom de la liberté de religion et de réunion les organisations (et autres églises) à but non lucratif d’organiser des concerts dansants . Mais ne trouve rien d’autre d’anticonstitutionnel à cette interdiction religieuse s’imposant à toute la société : les boites de nuit doivent couper la sono à cause de Dieu!

En titane!

24 janvier 2017

Salut,Fibula et tibia.png

comme prévu, hier, j’ai subit une opération de la cheville.

Pendant que j’étais sous anesthésie « péridurale » (en fait une « anesthésie spinale« ), ils m’ont attaché mon tibia et mon fibula ensemble en passant à travers les os 2 fils de titane attachés à des plaquettes qui reposent sur mes os.

J’ai dû poser la question « c’est quand qu’on enlève le titane », et la réponse était : normalement, vous le gardez, sauf si ça gène, et dans ce cas là, on l’enlève dans 6 mois (et pas avant). Bonne nouvelle : c’est indétectable aux portiques des aéroports (j’espère ne pas devoir me mettre à poil pour rentrer dans mon prochain avion!)

Le ligament entre les 2 os est sensé pousser/se réparer sur le titane.

L’opération s’est passée « exactement comme prévu » d’après les 2 chirurgiens.

Cette nuit, j’ai souffert le martyr, malgré l’ibuprofène à haute dose après avoir eu un opiacé en salle de « réveil » (= post-anesthésie) et du paracétamol en intraveineuse. Ce matin, je voulais pas croire que je pourrais faire quoique ce soit de la journée… mais après un petit tour à cloche-pied jusqu’au trône et un bon petit déjeuné allemand (et oui, avec tranche de saucisse et de fromage), j’ai décidé de demander à partir au plus vite. J’ai eu le droit à  une radio « normale » (avec protection des parties sensibles) puis une « Tomodensitométrie » (un scanner au rayon X, sans protection!) . Une petite visite de la physiothérapeute pour m’expliquer qu’il faut que je pose le pied (mais sans appuyer).

Et je suis rentré en taxi (après m’être bien entrainer à marcher avec les béquilles en posant le pied jusqu’à la station de taxi)

Je remercie les parents de m’avoir offert « le capital au XXIème », ça a tué 90% du temps avant l’opération.

une journée pour mon entorse à la cheville

9 janvier 2017

alors ce matin, j’ai eu le droit de voir le système kafkaien mais pourtant très efficace du système de santé allemand.
Je téléphone au centre de radiologie pour une IRM, on me dit « si vous n’êtes pas assuré ‘privé’, faut une prescription ». je retéléphone à la clinique, qui me dit qu’il ne font pas ce genre de prescription. je téléphone donc à un « médecin traitant », et j’y vais.
La médecin me dit « bah, j’y connais rien en cheville, faut retourner à la clinique qui vous a vu la première fois ». (mais me fait quand même la prescription d’IRM… qu’elle me charge de déchirer si les urgences ne la trouve pas utile)
donc j’y retourne 🙂
j’ai pas mal attendu, mais ça en a valu la peine: j’ai vu 6 médecins (2 étudiants, 2 médecins, un spécialiste de radio, et le médecin en chef)
Je vous passe le détails, mais quand le médecin spécialiste tire sur mon pied en poussant le tibia, l’infirmière arrive à faire la radio qui déclenche un « ah ouais! » de la médecin n°2, et le médecin en chef dit « avec une image aussi claire, je vous cherche moi-même une IRM ». Il téléphone, et 5 min plus tard, j’ai un RDV IRM pour le soir même !
L’IRM (qu’est-ce que c’est bruyant!!!) a confirmé que j’avais le ligament antérieur coupé (ce que les 3 autres médecins avaient vu dans leur radio), mais que les autres ligaments sont bien là.
Je dois téléphoner au Prof. Dr. spécialiste des opérations des chevilles pour savoir à quelle sauve il va me manger. Il semble qu’il soit possible que j’ai un RDV rapidement.

Au passage, je me suis fait les bras, environ 5km en béquille, alors que j’avais déjà des courbatures du premier jour.
Ah, et j’ai réussi à changer le pneu arrière de Nadine, tout seul (et un peu dans la neige)

 

remplir des formulaires PDF avec signature

9 octobre 2016

Dernièrement, j’ai eu la question « comment tu fais pour signer un formulaire/Contrat PDF sans l’imprimer et le rescanner ».
J’ai bêtement dit « bah, je sais que GIMP permet de modifier un PDF ».
C’est vrai, mais GIMP n’est pas super pratique pour les PDF, puisqu’il n’ouvre qu’une page à la fois (en plus de ne pas être franchement intuitif pour les nouveaux utilisateurs, mais c’est une autre histoire)

foxit_rubancommentaire_entoureJe viens de découvrir que dans mon lecteur PDF préféré FOXIT Reader, on peut créer son propre « tampon » à partir de n’importe quelle image (JPEG/PNG).

Ajouté à la « machine à écrire » que j’avais déjà utilisé, Foxit est une merveille pour remplir rapidement n’importe quel formulaire, qu’ils soient « interactif » (les champs sont modifiables) ou standard (juste une feuille PDF). Et avec le tampon « maSignature », ça finit en beauté 🙂

Pour bien faire, il faut penser à « imprimer en PDF » (avec l’imprimante PDF Foxit, surtout pas avec un vraie imprimante, pensez aux forêts !), les champs ne sont plus modifiables, et on peut réduire la résolution (et donc le poid du document à envoyer par mail)

 

réparation téléphone

11 septembre 2016
restes_face

ce qui restait de l’ancien écran+boitier après dépeçage (« en force » pour certains éléments)

Pendant mes heures de travail dans un laboratoire sombre (bêtement, on continue d’éteindre la lumière pour voir mieux dans nos microscopes, alors qu’ils sont bien isolé de la lumière ambiante), j’utilisais mon téléphone comme navigateur internet (parce qu’on peut pas avoir internet sur l’ordinateur du microscope, encore une ânerie)

Mon téléphone tomba alors sur le pied métallique de ma chaise, l’écran en avant. Alors que j’avais acheté bien cher une protection d’écran soit-disant absorbante après avoir vu une vidéo impressionnante de démonstration de résistance au coup de marteau, la réalité n’a pas suivi la joli vidéo : mon écran s’est fissuré. Plus moyen de « tapoter » sur la majeure partie de l’écran. Dans ce cas là, le vérouillage d’écran par code est très handicapant…

J’ai donc chercher une méthode de réparation, et il y en a plein sur youtube, comme celle-ci (on vit une époque magique!) (ah, désolé pour l’allemand… je m’y habitue, moi).

J’ai donc acheté sur eBay (lien fr) un écran LCD + touch screen + cadre (donc toute la face avant + le boitier) pour avoir une réparation aussi rapide et facile que dans la vidéo. La commande est passé le soir même : on vit vraiment une époque formidable, combien de temps mettais nos parents pour trouver une pièce de rechange de leur lecteur de 33 tours ?

Le démontage n’a posé aucun problème, avec les outils du boulot (notamment le souffleur d’air chaud pour soudure, qui chauffe très bien et précisément les colles).
C’est quand j’ai regardé les détails de ma pièce détachée que je me suis apperçut que des jointures, un petit capteur de luminosité ambiante (enfin, je crois que c’est ce que faisait ce capteur) et d’autres petits détails manquait à mon « cadre » de téléphone. C’est cette étape (le transfert de petit trucs entre mon ancien et nouveau « cadre ») non documentée dans la vidéo que j’avais si facilement trouvé qui m’a pris le plus de temps.

J’ai finalement réussi à tout remonter et j’ai même penser à tout tester (écran+ touch screen évidemment, mais aussi wifi, GPS, micro et écouteur, accéléromètre….) avant de bien refermer mon téléphone. C’est à ce moment là que j’ai vu que j’avais oublié 5 vis ! mais vu que je l’utilise depuis une semaine sans les vis, je me demande à quoi elles servent ! (la « carte mère » et le reste du téléphone ne peut pas vraiment bouger, il y a peut de place libre pour le flottement là dedans!)

Mais bon, pour améliorer l’étanchéité, j’ai racheté un autocollant/colle pour la face arrière (dont j’avais décollé à l’air chaud la colle originale), et je compte rajouter un peu de colle silicone (le genre de joint de baignoire 🙂  ) qu’on utilise au boulot fréquemment pour l’optique.