réparation vélo pliable: la transmission

D’habitude, c’est mon vélo principal (ou quotidien) dont les pignons montrent des signes de faiblesse par usure que je dois réparer, en général après l’hiver pour cause de trop de sel et de neige.
Mais là, la panne était sèche : on avait prêté le vélo à la belle-mère, et hop, la chaine coince. J’ai cru d’abord à un bête déraillement, mais non, un maillon de la chaine s’était ouvert/cassé et ne passait plus dans le dérailleur (j’ai jamais vu ça avant)

J’ai donc acheté 2 chaines (j’en avais plus !), et je l’ai remplacé… et puis je me suis dit : ou là, les pignons devraient aussi être changés, sinon, la chaine va sauter.
Par chance, j’avais encore une bonne cassette (7 vitesses), et je l’ai donc également changé.
Note pour la prochaine fois: mettre l’outil spécial « dévissage de cassette » sur l’axe de la roue, l’empêcher de tomber avec le boulon de l’axe de la roue. Le maintenir dans l’étau et là, mettre un tournevis en travers de la roue et de la cassette pour fixer la cassette à la roue (sinon, la « roue libre » empêche le dévissage de la cassette), et dévisser en utilisant toute la roue (là, on a un bon levier!)

Pour la chaine, faut d’abord vérifier la longueur (53 paires de maillons pour le vélo pliable, et donc raccourcir de 4 paires de maillon (ou 8 « plots ») la chaine de « 114 plots »)
Ensuite, mettre le vélo à l’envers (posé sur la selle), et faut d’abord poser la chaine sur le plateau puis la faire passer dans le dérailleur. Ensuite, faut la faire « tomber » du plateau, histoire d’avoir du mou. Y’a un « plot spécial » vendu avec… je l’ai même pas essayé ! (donc je l’ai maintenant en réserve 😀 )

ça m’a pris près d’une heure (1H) quand même, mais bon, j’en ai profité pour nettoyer les petites roulettes du dérailleur, et re-régler les vitesses.

Laisser un commentaire