Archive for the ‘réparation’ Category

réparation téléphone

dimanche 11 septembre 2016
restes_face

ce qui restait de l’ancien écran+boitier après dépeçage (« en force » pour certains éléments)

Pendant mes heures de travail dans un laboratoire sombre (bêtement, on continue d’éteindre la lumière pour voir mieux dans nos microscopes, alors qu’ils sont bien isolé de la lumière ambiante), j’utilisais mon téléphone comme navigateur internet (parce qu’on peut pas avoir internet sur l’ordinateur du microscope, encore une ânerie)

Mon téléphone tomba alors sur le pied métallique de ma chaise, l’écran en avant. Alors que j’avais acheté bien cher une protection d’écran soit-disant absorbante après avoir vu une vidéo impressionnante de démonstration de résistance au coup de marteau, la réalité n’a pas suivi la joli vidéo : mon écran s’est fissuré. Plus moyen de « tapoter » sur la majeure partie de l’écran. Dans ce cas là, le vérouillage d’écran par code est très handicapant…

J’ai donc chercher une méthode de réparation, et il y en a plein sur youtube, comme celle-ci (on vit une époque magique!) (ah, désolé pour l’allemand… je m’y habitue, moi).

J’ai donc acheté sur eBay (lien fr) un écran LCD + touch screen + cadre (donc toute la face avant + le boitier) pour avoir une réparation aussi rapide et facile que dans la vidéo. La commande est passé le soir même : on vit vraiment une époque formidable, combien de temps mettais nos parents pour trouver une pièce de rechange de leur lecteur de 33 tours ?

Le démontage n’a posé aucun problème, avec les outils du boulot (notamment le souffleur d’air chaud pour soudure, qui chauffe très bien et précisément les colles).
C’est quand j’ai regardé les détails de ma pièce détachée que je me suis apperçut que des jointures, un petit capteur de luminosité ambiante (enfin, je crois que c’est ce que faisait ce capteur) et d’autres petits détails manquait à mon « cadre » de téléphone. C’est cette étape (le transfert de petit trucs entre mon ancien et nouveau « cadre ») non documentée dans la vidéo que j’avais si facilement trouvé qui m’a pris le plus de temps.

J’ai finalement réussi à tout remonter et j’ai même penser à tout tester (écran+ touch screen évidemment, mais aussi wifi, GPS, micro et écouteur, accéléromètre….) avant de bien refermer mon téléphone. C’est à ce moment là que j’ai vu que j’avais oublié 5 vis ! mais vu que je l’utilise depuis une semaine sans les vis, je me demande à quoi elles servent ! (la « carte mère » et le reste du téléphone ne peut pas vraiment bouger, il y a peut de place libre pour le flottement là dedans!)

Mais bon, pour améliorer l’étanchéité, j’ai racheté un autocollant/colle pour la face arrière (dont j’avais décollé à l’air chaud la colle originale), et je compte rajouter un peu de colle silicone (le genre de joint de baignoire 🙂  ) qu’on utilise au boulot fréquemment pour l’optique.

Parquet, perceuse et volet-roulant

mardi 23 août 2016

réparation_perceuseCette semaine a été productive, faut dire que la famille est en vacances sans moi 🙂

j’ai réparé ma perceuse : merci à Sylvain d’avoir dit d’un air évident « change les charbons ». Moi aussi, je sais ce que c’est que des charbons de contact… mais je ne pensais pas qu’il serait si facile de s’en procurer (5€ sur eBay) et surtout aussi facile d’y accéder dans la perceuse. Mais évidemment, c’est en essayant qu’on s’en rend compte. Les charbons n’étaient pas vraiment finis (genre usés de 2mm sur les 12) mais l’un deux était bloqué par le plastique fondu autour de lui. J’ai donc « libérer le passage » du charbon, j’en ai profité pour mettre les nouveaux et « hop », ça marchait comme « neuf ».

 

20160818 cirage-parquetJe me suis aussi lancé dans le poncage-cirage du parquet. C’est pas une mince affaire si on veut le faire bien… mais à quoi ça sert ? Je me demande tout de même si la prochaine fois, je ne loue pas la machine à poncer pour faire un truc « parfait ». Mais surement que je ne voudrais pas gâcher autant de temps pour une exigence que nul n’attend de moi. Il suffira de mettre l’huile de cirage là où il y en a besoin (sous l’évier) et attendre…. 8 jours ! parce que d’après la notice, c’est ce qu’il faut avant de reprendre l’utilisation « normale ». Et c’est vrai que 2 jours après, ça colle toujours au chaussette. au bout de 3 jours « ça va » même si ça sent encore bien (mais pas aussi mauvais qu’une peinture)

mise en tension du ressort pour enroulement de la bande. La table est là à cause du cirage du parquet qui sèche.ah, et j’ai aussi changé la bande-courroie des volets roulants. 25 min, c’est un bon score. J’ai utilisé une nouvelle technique de « j’enroule le ressort à fond » avant de mettre la bande dessus… et hop, il

mise en tension du ressort pour enroulement de la bande. La table est là à cause du cirage du parquet qui sèche.

m’enroule la bande. Faut évidemment pas oublier de faire d’abord passer la bande dans tous les passages (sur la photo, j’ai oublié le pièce de plastique blanc)

Rénovation plan de travail & évier

dimanche 14 février 2016

Evier incrusté DSC_0742_sans-plan-de-travail

Depuis longtemps, notre plan de travail « massif » (Ikea) installé par notre prédécesseuse prenait l’eau donc pourrissait malgré une tentative de vernissage de ma part.
Poussée par ma chère compagne de régler ce problème, j’ai commandé en janvier un nouveau plan de travail et en profitait pour réaliser un vieux rêve : avoir un évier « incrusté » dans le plan de travail, pour qu’on puisse simplement « pousser l’eau » dans l’évier.

Ce samedi, les 2 pièces (plan de travail + évier) étant livrés, je m’y suis collé.

On voit à droite une détail de l’évier : le bord d’acier est incrusté dans le plan de travail. C’est jointoyé avec du silicone, mais comme le revêtement de mélamine est plus épais (4mm) que l’épaisseur de l’acier, c’était presque pas nécessaire (sauf qu’il faut pas que l’eau coule dessous). Je peux narguer Papa qui m’avait déconseiller une telle tentative : je trouve que c’est un succès complet, et suis assez confiant sur la longévité du résultat.

J’ai pu confirmer quelques sagesses populaires bien connues :

  • vaut mieux faire les travaux sans les enfants à la maison. Quand les enfants sont revenus en plein milieu du chantier, j’étais pas aidé !
  • il manque toujours un joint quand on commande une pièce de plomberie. J’ai pu compléter avec ma collection personnelle pour un joint classique, mais le gros tube d’évacuation vers le mur fuit toujours…

Je suis très content du final, la planche était coupée au milimètre près (par le prestataire, j’ai donc juste donné la bonne mesure) sauf peut-être pour le « coin-fenêtre ». L’évier « enfoncé » (ou incrusté) est parfait.
on voit à gauche ce que ça fait d’enlever le plan de travail : on voit dans les tirroirs 🙂

DSC_0743_2-plans-travailsPuis en photo de droite, la cuisine avec 2 plans de travail non placés.

DSC_0747_finalpuis en dernier, une photo du rendu final.

réparation vélo pliable: la transmission

mardi 15 juillet 2014

D’habitude, c’est mon vélo principal (ou quotidien) dont les pignons montrent des signes de faiblesse par usure que je dois réparer, en général après l’hiver pour cause de trop de sel et de neige.
Mais là, la panne était sèche : on avait prêté le vélo à la belle-mère, et hop, la chaine coince. J’ai cru d’abord à un bête déraillement, mais non, un maillon de la chaine s’était ouvert/cassé et ne passait plus dans le dérailleur (j’ai jamais vu ça avant)

J’ai donc acheté 2 chaines (j’en avais plus !), et je l’ai remplacé… et puis je me suis dit : ou là, les pignons devraient aussi être changés, sinon, la chaine va sauter.
Par chance, j’avais encore une bonne cassette (7 vitesses), et je l’ai donc également changé.
Note pour la prochaine fois: mettre l’outil spécial « dévissage de cassette » sur l’axe de la roue, l’empêcher de tomber avec le boulon de l’axe de la roue. Le maintenir dans l’étau et là, mettre un tournevis en travers de la roue et de la cassette pour fixer la cassette à la roue (sinon, la « roue libre » empêche le dévissage de la cassette), et dévisser en utilisant toute la roue (là, on a un bon levier!)

Pour la chaine, faut d’abord vérifier la longueur (53 paires de maillons pour le vélo pliable, et donc raccourcir de 4 paires de maillon (ou 8 « plots ») la chaine de « 114 plots »)
Ensuite, mettre le vélo à l’envers (posé sur la selle), et faut d’abord poser la chaine sur le plateau puis la faire passer dans le dérailleur. Ensuite, faut la faire « tomber » du plateau, histoire d’avoir du mou. Y’a un « plot spécial » vendu avec… je l’ai même pas essayé ! (donc je l’ai maintenant en réserve 😀 )

ça m’a pris près d’une heure (1H) quand même, mais bon, j’en ai profité pour nettoyer les petites roulettes du dérailleur, et re-régler les vitesses.